Après plusieurs années d’interactions mobilisant les parties prenantes clés de son écosystème sport, le Nigeria a adopté en Novembre 2022 sa nouvelle politique nationale pour l'industrie du sport. Avec une population de près de 220 millions d’habitants, majoritairement jeune, cette initiative constitue pour le pays un pas important pour le développement du sport de masse et la promotion de l’excellence sportive.

Ce n’est que récemment que le gouvernement fédéral a reclassé et considéré le sport comme industrie à part entière et non plus comme un simple loisir, donnant ainsi naissance à une vision orientée sur le rôle clé du sport en tant que levier de cohésion sociale, de promotion de la santé, de développement économique et de reconnaissance à l’échelle internationale.

Développée sous l’impulsion du Ministère de la Jeunesse et des Sports, la politique nationale pour l’industrie du sport prévoit notamment un certain nombre d’initiatives afin de favoriser l’essor d’une économie de sport pérenne et impactante :

  • Investissements dans les infrastructures sportives ;
  • Création d’opportunités économiques liées au sport ;
  • Appui à la formation des athlètes et des entraîneurs.

Plusieurs dispositifs incitatifs à l’investissement y ont ainsi été intégrés :

  • Exonération fiscale et dégrèvement pendant une période de 5 ans pour les investissements dans la chaîne de valeur du sport ;
  • Mise à disposition de terrains et dispense de certaines redevances fiscales sur les terrains destinés aux sports ;
  • Taux d’intérêt réduits pour les prêts à destination des entreprises et particuliers investissant dans la chaîne de valeur du sport ;
  • Mise en place d’une subvention gouvernementale pour la création d’un fonds indépendant afin de soutenir le parcours santé / bien-être – éducation – formation des athlètes ;
  • Application de dispositifs de financement existants (« Renovate Operate Transfer » (ROT), « Build Operate and Transfer » (BOT) et tout autre modèle innovant de financement de type Partenariat Public Privé (PPP) pour la construction et la réhabilitation d’installations sportives, en lien étroit avec le Ministère des Finances, du Budget et du Plan ;
  • Pleine opérationnalisation et application du Code de Gouvernance du sport.

Afin de fluidifier les interactions et faciliter l’essor de programmes et projets liés au sport, la politique nationale délimite également clairement le rôle et les obligations des différentes instances publiques, des acteurs du secteur privé et autres parties prenantes clés du secteur (fédérations, société civile, etc.).

En adoptant cette politique ambitieuse, le Nigéria confirme sa volonté d’assumer un rôle d’acteur majeur dans le développement du sport en Afrique sous plusieurs aspects :

  • Le renforcement du positionnement du pays parmi les leaders du sport en Afrique ;
  • L’attractivité du secteur à l’échelle nationale afin de mobiliser davantage d’investissements locaux et internationaux
  • La création d’emploi et la multiplication d’opportunités économiques pour les Nigérians, en particulier dans les domaines de la construction, de la gestion d’événements et de la promotion des produits et services sportifs associés ;
  • Le développement d’infrastructures sportives de qualité afin d’améliorer les conditions de pratique des athlètes et augmenter la compétitivité des équipes nigérianes sur la scène internationale. Plusieurs stades de dernière génération ont ainsi été récemment construits afin d’accueillir un certain nombre d’évènements sportifs nationaux et internationaux ;
  • Le lancement de plusieurs programmes encourageant la pratique sportive chez les jeunes favorisant leur éducation, santé et bien-être ;
  • L’augmentation du nombre d’interactions entre les acteurs du sport, en favorisant notamment la création de partenariats win-win entre les fédérations sportives, les gouvernements locaux, la société civile et le secteur privé.

Le Nigeria est un pays déjà reconnu pour ses talents sportifs, en particulier dans le football, le basketball et l’athlétisme. L’adoption et le déploiement de cette politique nationale devrait véritablement permettre au pays de poursuivre son développement intérieur mais surtout de constituer un modèle source d’inspiration à destination d’autres nations africaines.

Toute l'actualité